Courir 42 km ne s’improvise pas ...
Chargement en cours

Chargement en cours

Accèder au contenu

Running sur route

Communiqué de presse

Courir 42 km ne s’improvise pas ...

Le Running sur route s'adresse à des coureuses et coureurs qui participent à des courses dans un objectif de performance individuelle et/ou collective et de dépassement de soi. Avec ce souci de performer dans le respect de leur corps, elles/ ils suivent des plans d'entraînement spécifiques et sont à la recherche de conseils techniques et personnalisés (équipement, alimentation ...).

La première étape quand on se lance sur un marathon, est de définir son objectif et en fonction, sélectionner le plan d’entraînement approprié à cet objectif, à son rythme de vie et à son niveau de forme du moment. Aussi, pour être performant(e), il faut choisir un équipement adapté à son objectif et à ses besoins personnels. 
COMMENT S’ÉQUIPER POUR  L'ENTRAÎNEMENT ET POUR LE JOUR DE LA COURSE ??
Le choix des chaussures

Pour se sentir “libre” en course, il faut avant tout “se sentir bien dans ses baskets”
Il est ainsi nécessaire de s’équiper dès le début de la préparation afin d’emmener ses chaussures jusqu’à la ligne d’arrivée. C’est une des raisons pour laquelle Kalenji garantit une durée de vie moyenne de 1000 km à ses chaussures Kiprun. 

Et pour prendre encore plus soin de vos pieds, équipez-vous de chaussettes de running favorisant la limitation des frottements, l’évacuation de la transpiration et le maintien si besoin.

La panoplie textile

Côté textile, il faut aussi se sentir “libre” et donc privilégier :

- Des produits légers qui évacuent parfaitement la transpiration.
- Des matériaux qui limitent les irritations.
- Des shorts ou collants avec poches pour emmener nutrition et hydratation. Pour faire face aux imprévus météo et ne pas être pris(e) au dépourvu, pensez aussi à vous équiper d’une veste légère, compactable et coupe-vent ou coupe-pluie.

Short Kiprun marathon

"Avec ce short, le marathon, c'est dans la poche !"


“Ma préoccupation, en tant que chef de produit running route, c’est d’accompagner la performance des runners durablement, donc sans se blesser. L’hydratation et l’alimentation jouent un rôle important dans cette prévention.
L'objectif  de ce short est donc très clair : permettre aux coureurs d’emporter sur les sorties longues et le jour de la course 500 ml d’eau (ou boissons énergétiques), 6 gels ou barres et son smartphone.
Mon exigence va même plus loin : développer un portage qui se fasse oublier et s’intègre tout naturellement dans la tenue du coureur
.” précise Pierre-Emmanuel Gaillard.


POCHES : 2 poches arrières (2 flasques 250ml), 1 poche avant et 2 poches latérales (gels).

LIMITATION DES IRRITATIONS :coupe allongée pour limiter les irritations à l'entrejambe.

LÉGÈRETÉ : tissu ultra léger, 126 grammes en taille L.

ÉVACUATION DE LA TRANSPIRATION
: ouvertures latérales pour évacuer la transpiration.

Disponible en magasins et sur decathlon.fr / du S au 2XL au prix de vente de 20€.

Nos clients en parlent le mieux (VOS AVIS) : https://www.decathlon.fr/short-homme-marathon-id_8518020.html

Les accessoires 

Enfin, accessoirisez au mieux votre panoplie pour être encore plus efficace ! Ne partez jamais sans votre montre GPS pour mesurer vos séances ! N’oubliez pas de toujours bien vous hydrater grâce aux flasques souples et à leurs différents systèmes de portage comme le short Kiprun Marathon, la ceinture porte-flasques ou encore le gilet porte-flasques Kalenji.
COMMENT BIEN SE PRÉPARER POUR ÊTRE PRÊT(E) LE JOUR J ?



Un plan d’entraînement se structure avec des séances de running variées pour habituer le corps à la distance visée et être prêt(e) pour atteindre son objectif.

Decathlon Coach propose 112 plans d’entraînement dont 14 sont dédiés à la préparation au marathon. 
Ces programmes d’entraînement de course à pied ont été créés par Philippe Propage, entraîneur international diplômé de la Fédération Française d’Athlétisme. 


Un plan d’entraînement se compose de 3 séances hebdomadaires minimum planifiées sur 9 à 12 semaines :
- Des séances d’endurance à réaliser en aisance respiratoire (savoir discuter en courant).
- Des séances à allure spécifique qui incluent des phases légèrement plus rapides que la vitesse ciblée pour le jour de la course.
- Des séances de fractionné (VMA) qui consistent à alterner des phases très rapides et d’autres plus lentes pour améliorer progressivement son endurance.

Création et production digitale

www.waiona.com

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer la qualité de votre visite, vous proposez des services et offres adaptées, ainsi que des options de partage social.